mercredi 26 avril

Document

quebecimm2006.pdf Bonne lecture.
Posté par zaccharias à 11:21 PM - - Permalien [#]

vendredi 15 juillet

Nous avons nos visas.

Je le sais depuis près d'un mois. Je suis rassuré sur mon sort. Je me crois fort. Je me sais rationnel. Je m'imagine le torse gonflé, le sourire aux lèvres, la liberté plein la tête. Nous sommes jeudi, demain vendredi est le grand jour. Je n'arrive pas à dormir. Il fait trop chaud, il fait trop humide. Non, ce n'est pas ça ... J'ai trop chaud et je transpire à n'en plus finir. La tension augmente et je ne m'endors qu'à une heure avancée de la nuit. Mais rien n'y fait. Même pas mon état de fatigue avancée. Je me réveille plusieurs... [Lire la suite]
Posté par zaccharias à 05:08 PM - - Permalien [#]
mardi 22 mars

J'aimerai que la vie s'arrête.

   Je me surprends à vouloir arrêter le déroulement de mon existence.Je désespère à attendre une lettre, un signe, un appel. La vie est un long fleuve tumultueux. L'attente est affreusement longue, le temps désespérément long.Attendre, attendre, attendre, attendre.Je ne fais que ça depuis bientôt plusieurs années. Mon facteur s'est transformé en messie, en messager du bonheur. J'en viens à détester le week-end tout simplement parce qu'il n'y a pas de courrier ces deux jours. J'attends impatiemment le lundi comme un enfant... [Lire la suite]
Posté par zaccharias à 11:31 PM - - Permalien [#]
samedi 26 février

Le fetichiste.

Je l'ai vu. J'ai même l'impression qu'il m'a regardé en ricanant. J'ai hésité avant de lui tendre la main. Il m'a snobé au premier coup d'oeil et il me snobe encore. Il était impassible et flegmatique, j'étais fébrile et ému devant lui. A quand notre prochaine rencontre? Quand viendra-t-il spécialement pour me voir? Incontestablement, il joue la vedette. Invariablement je reste fan. Je l'ai rencontre à l'ambassade. J'y étais pour déposer quelques documents manquants. Il était caché au détour d'un couloir. Il était au chaud dans... [Lire la suite]
Posté par zaccharias à 12:00 PM - - Permalien [#]
mardi 11 janvier

C'est un petit rien mais qui compte.

Qui veut tuer son chien l'accuse de rage. Je me répète ce que certains pourront me lancer à la face. J'ai inscrit mon fils dans les registres de l'état, j'ai réclamé son passeport et bien d'autres formalités. Dans chacun des cas, mon interlocuteur savait que mon fil était un nouveau né, dans chacun des cas, des formalités concernaient un état de nouveau né. Mais rien aucune réaction, aucun sourire, aucune expression de sympathie. La neutralité de l'administration, l'impersonnalité des procédures me suis-je à chaque fois répété. Et... [Lire la suite]
Posté par zaccharias à 11:14 PM - - Permalien [#]
jeudi 18 novembre

Demain sera un autre jour.

Je laisse tout. J'emmènerai mes rêves, ma vie, mon futur, ma dulcinée, mon fils. Ni elle, ni lui n'en avait décidé ainsi. Et pourtant, ils me suivent dans mon épopée incroyable. Mon passé, ma famille, mes amis, mes souvenirs, mes rires, mes peines, tout restera à la maison. Il faudra tout reconstruire. La petite famille sera là. Mais le reste? Serai -je capable de la recréer? Seul l'avenir me le dira. Pourrais-je m'en passer? Certes, non! Serais-je heureux? Je le crois mais les certitudes me fuient si souvent. La question qui me... [Lire la suite]
Posté par zaccharias à 11:06 AM - - Permalien [#]

jeudi 18 novembre

Le zombie.

O temps suspend ton vol. Oui mais pendant combien de temps.Je suis d'un naturel optimiste et entreprenant. Je ne suis plus qu'optimiste. Heureusement d'ailleurs.J'ai vitrifié notre vie. J'ai gelé nos ambitions. J'ai suspendu nos rêves. Je retiens mon souffle depuis longtemps, trop longtemps me disent certains. Suspendre sa vie, acte difficile et courageux. Cela m'étouffe par moments. Cela étouffe ma dulcinée; je le sens, je la comprends. Mais malgré cela, elle me supporte ardemment dans notre choix, notre désir, notre ambition.J'ai... [Lire la suite]
Posté par zaccharias à 10:35 AM - - Permalien [#]
mercredi 27 octobre

Que c'est long!

Il faut avoir de la patience, il faut avoir un souffle incroyable. Le processus d'immigration est long et l'attente est insupportable. Ma boite aux lettres est toujours désespérément vide. Ma vie est suspendue. Tout projet à long terme au Maroc est écarté de mon futur car le visa peut arriver d'un jour à l'autre. Situation insoutenable car je vis écarté entre deux pays, entre deux continents, entre deux façons de vivre, entre deux futurs différents, entre un espoir et un dégoût. Je suis au Maroc mais mon coeur n'y est plus. Je... [Lire la suite]
Posté par zaccharias à 11:22 AM - - Permalien [#]
vendredi 08 octobre

Le coût de mon émigration a augmenté.

Je roule tranquillement depuis deux heures. La route est quasiment vide. Mon esprit l'est moins. Je seul et je profite de cette solitude pour penser et réfléchir à mes projets, à mes problèmes, à mes angoisses, à mes espérances, a mon destin. Je réussis à m'imaginer bras-dessus bras-dessous avec ma dulcinée foulant une neige immaculée. Je le vois au loin debout, le bras levé. Je vérifie mon compteur que je scrute d'ailleurs depuis mon départ. Rien d'anormal, je suis prudent et j'ai laissé une marge de plusieurs kilomètres par heure... [Lire la suite]
Posté par zaccharias à 09:48 AM - - Permalien [#]
lundi 20 septembre

Un moment de stress.

J'attends, la sueur perle sur mon front, il faut se détendre, il faut reprendre ses esprits. Je patiente, mon dos est glacé, je dois retrouver mon souffle, il faut se mettre à l'aise. Je suis là depuis 30 minutes, je suis arrivé 45 minutes avant l'heure. Personne ne sait que je suis là. Personne ne m'a encouragé, personne ne m'a réchauffé le coeur avant de partir. Mon entrevue est dans 15 minutes, j'engage la conversation avec un candidat. Il est blême et arrive à peine à tenir une conversation. Je ne suis pas le seul à trembler. Un... [Lire la suite]
Posté par zaccharias à 11:28 AM - - Permalien [#]