Je me revois marchant, sans but, sans veritableobjectif. Je suis monté dans ma voiture et j'ai démarré. je ne savais que penser. Un sentiment de bonheur, de plénitude m'envahissait. J'aime la ville de Rabat. Elle me semblait magnifique ce jour là. Je m'y sentais bien. Rabat prenait plus d'ampleur dans mon coeur : j'y ai rencontré ma dulcinée et maintenant j'y obtenais un précieux sésame.

J'ai roulé ainsi des heures, déambulant de rue en rue, n'arrivant plus à me concentrer. Cela a duré des heures. Je m'arrêtais finalement pour reprendre mes esprits. Je voulais partagé ma joie mais personne ne me savait ici, personne n'avait eu vent de mon projet.

Je ne sais pourquoi, j'étais plus serein, plus tranquille. J'avais sans doute un nouveau défi concernant mon avenir. Depuis ce jour, beaucoup de choses ont change, ma vision du monde en premier lieu.